Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 11:24

Délicieux premier roman à sketches

C’est le premier livre d’un fonctionnaire converti en peintre converti en écrivain. A peine un roman, plutôt une chronique autobiographie, presque un journal. La vie ordinaire d’un homme qui a su passer à travers plusieurs mondes puis en a pris la distance qu’apporte l’expérience… ou un certain désenchantement. Mais un désenchantement plutôt enchanteur.

Peintre ou écrivain, Pierre Lamalattie croque ses contemporains comme on croque des gourmandises. Son regard est à la fois cruel et tendre. On se délecte de ce que l’on croque. J’ai ri aux larmes et pleuré un peu. Surprenante et bien séduisante écriture qui sème des petits cailloux qui ont l’air bien anodins mais qui, en se retournant, prennent un sens. Comme on disait un film à sketches, c’est un livre à sketches (ce qui veut aussi dire esquisse en anglais).

Je suis très curieux du prochain livre de Pierre Lamalattie.
Repost 0
Published by Tobhogan - dans Mes livres
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 15:32

On connaît bien le film de Cocteau (mon premier émoi cinématographique, je crois bien). Je n’ai vu aucun des remakes ni la comédie musicale qui suivirent.

Mais je ne connaissais pas le conte de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont qui en a fourni l’inspiration. Brève lecture dans un monde enchanté où les gentils sont gentils et les méchants sont méchants quelles que soient leursfigures. Jolie fable contre le délit de faciès.

Reste que la version de Cocteau dépasse largement le charmant conte.

Repost 0
Published by Tobhogan - dans Mes livres
commenter cet article
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 10:59

Julian Barnes, romancier britannique que je goûte fort, se lance dans une forme d’essai consacré à ses … essais culinaires. Le texte, peu structuré, un peu journalistique, nous apporte quantité d’anecdotes et de points de vue sur les affres et bonheurs du cuisinier amateur.


C’est bon, un peu épicé, certes court en bouche mais bien savoureux.


Et cela finit par cette magistrale citation de Joseph Conrad : « La cuisine honnête // rend l’esprit serein, la pensée légère et permet de considérer les défauts de ses voisins avec un regard clément qui est la seule forme sincère d’optimisme. Ce sont là ses titres de noblesse. »


Le meilleur n’est-il pas pour la bonne bouche ?

Repost 0
Published by Tobhogan - dans Mes livres
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 15:58

Roman de Michael Connelly

Un avocat un peu fracassé par la vie (je n’ai pas lu les livres précédents) hérite tout à coup des affaires d’un ami et confrère assassiné dans un parking. Parmi les dossiers, une grosse affaire est très urgente. Il s’agit de défendre un magnat du cinéma accusé d’avoir tué sa femme et son amant.

Très curieusement, le client semble se soucier davantage de la date de son procès que de son issue…

Une visite magistrale dans le système judiciaire américain ponctuée de mensonges en poupées russes.

Repost 0
Published by Tobhogan - dans Mes livres
commenter cet article
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 19:45

de Julian Barnes

Un curieux petit recueil de nouvelles dont le fil conducteur est le vieillissement et la mort. J’apprends ainsi que, chez les Chinois, le citron est le symbole de la mort.

Des saynètes, des esquisses ou des gros plans. Une succession de rencontres en fin de vie. C’est hétéroclite, un peu baroque, parfois loufoque et toujours magnifiquement humain.

Un sujet finalement assez rare et traité de manière très rare. Un très grand tout petit livre.

Repost 0
Published by Tobhogan - dans Mes livres
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 12:02

Ce roman est basé sur un épisode de la vie de Sir Arthur Conan Doyle, le créateur de Sherlock Holmes. Arthur, dans le titre, c’est lui. Au début du roman Georges est totalement étranger à Arthur. D’origine indienne modeste, Georges est terne, effacé, maladroit… Arthur est mondain, célèbre, brillant… Rien ne devait les faire se rencontrer. Mais…

Georges est victime d'une erreur judiciaire, il est emprisonné plusieurs années puis relâché mais sans être innocenté. Sir Arthur s’enflamme pour redresser cette injustice.

Les deux fils avancent longtemps dans le roman avant de se croiser. On sent Barnes fasciné autant par ses personnages que par la grandeur de l’empire britannique souverain du monde à cette époque. Il prend plaisir à tout peindre, lécher, soigner. Et ce plaisir est communicatif à ceux qui le perçoivent.

Raffiné et richement décoré, ce roman est comme un salon victorien : plein de jolis trucs. Et ne dites surtout pas que c’est trop encombré. C’est fait exprès ! Un roman à déguster comme toute chose capiteuse.
Repost 0
Published by Tobhogan - dans Mes livres
commenter cet article
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 19:08

Parler de Millenium pose un premier problème. Parle-t-on de l’ensemble ou séparément des trois romans ? Sans oublier, les adaptations à l’écran qui n’ont apparemment pas encore fini de fleurir.

Je choisis de parler de la trilogie bien que l’auteur ait eu l’intention d’écrire une suite de dix romans. Mais il est mort juste après avoir livré les trois premiers volumes, comme l’aurait fait l’un des nombreux personnages qui peuplent sa saga.

Kolossal polar sur 2000 pages où cinquante personnages se croisent et se recroisent. Une intrigue touffue mais bien montée où des dénouements partiels viennent régulièrement faire rebondir ailleurs le suspens. On est pris, on ne le lâche plus. Ce n’est pas l’écriture qui est remarquable, c’est la scénarisation de l’histoire. L’enchaînement des séquences ressemble beaucoup à celui de ces séries à succès type Prison Break. A croire que l’auteur visait ce type d’adaptation en particulier. Je ne vois d’ailleurs pas comment avec tout cela on peut faire un seul film.

C’est fou ce que les Suédois boivent de café ! (voir le 1er mars 2010)

Repost 0
Published by Tobhogan - dans Mes livres
commenter cet article
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 08:13

Me suis lancé. Suis à la fin du deuxième volume. C’est très prenant. Un poil étalé pour durer un peu.

C’est fou ce que les Suédois boivent de café et mangent de tartines. Il en est question toutes les deux pages.

C’est d’ailleurs marrant comme l’auteur fournit systématiquement les détails sur tout. Par exemple, un personnage va faire ses courses. On pourrait en rester à cette simple formulation. Mais non, on a la liste des commissions exactement comme celle que l’on fait tous : deux kilos de sucre en poudre, quatre pizzas précuites, un paquet de flacon d’avoine, etc.
Repost 0
Published by Tobhogan - dans Mes livres
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 19:42

Je n’ai pas lu ce livre de Laurence Drake mais son titre m’a tiré l’œil. Forcément. La quatrième de couverture aussi : « Parce qu'il est poursuivi et inattendu, inassouvi et souverain, vital à coup sûr, le bonheur est un formidable terrain d'échange. ». Michel Tournier, Laurent Voulzy, Michel Rocard, Martial Solal, Emmanuel Le Roy Ladurie, Sandrine Bonnaire, Vikash Dhorasoo, entre autres se sont prêtés à ce « projet simple, ambitieux ».

Repost 0
Published by Tobhogan - dans Mes livres
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 19:40

de Karine Giebel

Un policier se réveille dans une cave qu’il ne reconnaît pas. Il est en cage, prisonnier. Pourquoi ? Par qui ? Comment joindre sa femme et son fils ? Que font ses collègues ? Tout à coup, une jeune et belle femme descend le voir. Il l’a rencontrée la veille. C’est elle qui l’a enfermé.

Ce sombre polar décrit l’infernal huis clos entre ces deux personnages. Le récit est cauchemardesque et névrotique. L’écriture est nerveuse, crue et violente.

Brrrr ! Très efficace.
Repost 0
Published by Tobhogan - dans Mes livres
commenter cet article

Présentation

  • : Au bonheur du jour
  • Au bonheur du jour
  • : Mes petits bonheurs quotidiens, quelques petites grognes quand même, quelques citations que j'aime.
  • Contact

Recherche

.

Archives

Articles Récents